» Et si Notre-Dame la nuit… « , de Catherine Bessonart

DSC03278Résumé

De la décapitation de neuf statues de Notre-Dame de Paris à celle de jeunes femmes innocentes, l’affaire est délicate.

Un flic, fraîchement divorcé, arrête de fumer. Il s’appelle Chrétien mais il est athée. Les statues de Notre-Dame sont décapitées. Et bientôt, une jeune femme l’est aussi. Et elle n’est que la première d’une longue série.
Persuadé que toutes ces décapitations sont liées, Bompard désespère de trouver le lien. Très vite, il a le sentiment d’être lié à cette affaire. Ses doutes se confirment quand le meurtrier menace son ex, Mathilde, qui disparaît malgré la protection que Bompart a mise en place pour la protéger. Et si toute cette histoire trouvait sa source dans son enfance ?

Notation sur 5

Intrigue 3 scarabeeset demi

Personnages 4 scarabees

Écriture 3 scarabeeset demi

Avis de lecture

Catherine Bessonart signe ici son premier polar et une premier enquête de Chrétien Bompard, un flic avec sa part d’ombre, sa mauvaise humeur quasi-permanente à cause de sa séparation avec Mathilde, du fait qu’il arrête de fumer et de cette affaire de femmes décapitées qui le hante. Rien de neuf dans ce personnage de flic jusque-là, mais l’auteure approfondit bien sa personnalité et son passé en évoquant une année blanche ou un épisode de son enfance qui trouvera un éclairage avec son enquête. Du coup j’ai bien apprécié Chrétien Bompard.

Et l’enquête ? Elle est intéressante et bien amenée, d’abord autour des statues décapitées avec l’intervention d’un jeune peintre que je m’attendais à retrouver plus longtemps (mais bon tant pis), puis avec la découverte des femmes décapitées. Bompard et son équipe se retrouve face à un serial killer particulièrement méticuleux et insaisissable. L’intuition et le sens de l’observation de Bompard vont tout de même permettre de faire avancer les choses, ça et la menace que ses collègues découvrent à son encontre. Cette affaire va devenir une affaire personnelle dont Bompard ne se fera pas écarter. Tout s’accélèrera lorsque Mathilde, son ex-femme, disparait.

Catherine Bessonart a su insuffler du rythme dans son récit quand il le fallait, et ma lecture n’a pas souffert de lourdeur. J’ai noté aussi des références cinématographiques à plusieurs reprises dans le livre, je rappelle d’ailleurs que l’auteure et scénariste et comédienne. Ceci peut d’autant plus expliquer cela. Pour conclure, c’est un bon polar, classique si je puis dire, mais avec de bons personnages et des dialogues ficelés. Ce roman se lit avec plaisir, et si l’occasion se présente, je serai ravie de retrouver Chrétien Bompard et de voir ce que Catherine Bessonart lui réserve.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s