« Oona et Salinger », de Frédéric Beigbeder

DSC03487Résumé

Il arrive toujours un moment où les hommes semblent attendre la catastrophe qui réglera leurs problèmes.
Ces périodes sont généralement nommées : avant-guerres. Elles sont assez mal choisies pour tomber amoureux.
En 1940, à New York, un écrivain débutant nommé Jerry Salinger, 21 ans, rencontre Oona O’Neill, 15 ans, la fille du plus grand dramaturge américain. Leur idylle ne commencera vraiment que l’été suivant… quelques mois avant Pearl Harbor. Début 1942, Salinger est appelé pour combattre en Europe et Oona part tenter sa chance à Hollywood.
Ils ne se marièrent jamais et n’eurent aucun enfant.

Notation sur 5

Intrigue cinq scarabees

Personnages cinq scarabees

Écriture cinq scarabees

logo coup de coeur

Avis de lecture

Je n’ai jamais lu Frédéric Beigbeder auparavant, parce que je n’ai jamais eu l’occasion, et bien là c’est chose faite et ce livre est vraiment superbe.

Le sujet : Oona et Salinger. Oona O’Neill, dont Salinger s’éprend, mais les choses entre eux ne seront pas aussi simple et cette « histoire d’amour » s’apparente plutôt à un flirt  ou un amour à sens unique. Oona vivra finalement une histoire d’amour avec un autre homme. Et Salinger, l’écrivain, l’auteur de L’attrape-coeur, son amour pour Oona, sa carrière d’écrivain, son départ à la guerre, ses nouvelles. Le sujet n’est pas tant leur histoire d’amour, elle est prétexte à parler de l’écrivain, de son oeuvre, ou plus généralement de la figure de l’écrivain. Sur ce dernier point, je mentionne Eugène, le père d’Oona lui-même écrivain, dont le rôle n’est pas mineur ici. Évoquer le père m’amène à revenir à sa fille, puisque ce roman est aussi un roman sur Oona, son rapport à son père Eugène, son couple avec Chaplin.

Il y aurait encore d’autres choses à dire sur ce roman, qui est selon les termes de l’auteur une faction. C’est-à-dire qu’ici tout est vrai, hormis les lettres attribué à Salinger, mais Beigbeder expliquera cela dans le livre. Ce livre est certes romanesque, mais l’auteur est très présent. Il y a un avant-propos qui nous avertit de la nature du livre que nous allons entamer, puis une première scène étrange qui trouvera son éclairage à la fin du livre, suivi d’une introduction dans laquelle le romancier se crée une place au milieu d’Oona et Salinger et parle de sa tentative de rencontrer l’écrivain. On comprend durant  tout l’intérêt qu’à Beigbeder pour ses personnages.

Le roman a proprement parlé commence page 33, un roman dont on ne peut que remarquer le travail de documentation, en plus du travail d’écrivain. J’ai adoré la manière dont il décrit la rencontre entre Oona et Salinger, de même que les lettres qu’il a dû inventer, l’humour qui s’y trouve, des lettres vives qui témoigne de la passion de Salinger et de sa souffrance. Beigbeder s’immisce dans le récit, glisse des sortes de commentaires, une présence qui n’est pas inopportune du tout, cela donne une valeur de plus au roman.

Bref, en cette rentrée littéraire ce livre est à lire. C’est une faction, un roman biographique, auquel se mêle un brin d’autobiographie. C’est un roman dont vous aimerez les personnages et qui peut-être vous donnera envie de vous pencher sur l’œuvre de Salinger et d’Eugène O’Neill.

Publicités

3 réflexions au sujet de « « Oona et Salinger », de Frédéric Beigbeder »

  1. Comme toi, je n’avais pas eu l’occasion de lire du Beigbeder auparavant et contrairement à toi, j’ai été quelque peu déçue par la platitude de cette histoire d’amour qui n’en est pas une et par le personnage inconsistant de Salinger. J’ai trouvé plus d’intérêt dans le personnage de Oona et sa relation à Chaplin bien que ce ne soit pa le sujet premier du livre…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s