« Un secret du docteur Freud », d’Eliette Abécassis

DSC04116Résumé

Vienne, mars 1938. Sigmund Freud a convoqué la Société psychanalytique pour une cession extraordinaire. Élèves et disciples sont réunis autour du maître qui s’exprime devant eux, peut-être pour la dernière fois. Il n’y a plus d’autre choix : il faut fuir l’Autriche.
Mais lui, pourquoi reste-t-il, malgré l’invasion des nazis ? Quel secret renferme la lettre retrouvée par son fils ? Comment Marie Bonaparte parviendra-t-elle à le convaincre de partir ? Qui est le mystérieux Anton Sauerwald ?
Aux heures les plus sombres de l’Histoire, ce roman passionnant offre une nouvelle vision du père de la psychanalyse.

Notation sur 5

Intrigue 3 scarabees

Personnages 3 scarabees

Écriture 2 scarabeeset demi

Avis de lecture

Ici c’est le sujet qui m’a intéressé : de l’histoire, les débuts de la psychanalyse et une intrigue qui promettait quelque chose de pas mal.

Depuis que l’Autriche est occupé par les nazis, outre les juifs, c’est aussi la psychanalyse qui apparait ici comme une discipline juive, mais qui s’exporte en Franc et dans d’autres pays, grâce à Freud, à la diffusion de ses écrits, mais aussi d’autres disciples de la psychanalyse.  Si les collègues de Freud parviennent à quitter l’Autriche sur son insistance, lui en revanche ne le fait pas, sorte de résistant qui refuse de quitter sa ville, sa maison. Mais il est la cible d’Anton Sauerwald, missionné pour « détruire » Freud et son œuvre d’une certaine manière.

Au coeur de ce livre, il y a la relation entre Freud et Marie Bonaparte qui fut sa patiente. Il y a également l’amitié entre le psychanalyste et Fliess, un confrère mais surtout un ami très proche avec qui il a rompu pour des raisons qui nous seront révélés. Cette amitié très forte est assez troublante, qualifiée par l’auteure avec des mots qui s’appliquerait plutôt à une histoire d’amour, ce qui induit une certaine ambiguïté ni plus ni moins.

Finalement dans toutes ses situations,  entre la fuite qu’essaie d’organiser Marie, ou encore avec le secret de Freud qui donne son titre au livre, il n’y a malheureusement pas de vrai tension et le récit, s’il se lit bien, reste plat, c’est dommage.

 

Publicités

2 réflexions au sujet de « « Un secret du docteur Freud », d’Eliette Abécassis »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s