« Trente-six chandelles », de Marie-Sabine Roger

36 chandellesRésumé

Mortimer s’est préparé à mourir le jour de ses 36 ans, comme cela a été le cas pour tous ses ascendants mâles. Il a quitté son travail, rendu son appartement et vendu sa voiture mais la malédiction ne s’abat pas sur lui. Que reste-t-il à faire, lorsque la mort attendue ne vient pas? Il faut apprendre à vivre vraiment!

Notation sur 5

Intrigue cinq scarabees

Personnages cinq scarabees

Écriture cinq scarabees

logo coup de coeur

Avis de lecture

J’ai pu lire ce livre dans le cadre du Match de la rentrée littéraire organisé par Priceminister, auquel je participe depuis quelques années déjà. Je remercie Priceminister, car une nouvelle fois j’ai découvert un très bon livre.

Marie-Sabine Roger a déjà quelques romans à son actif et c’est avec celui-ci que je la découvre vraiment. Et quelle belle découverte. Si vous voulez un livre pas prise de tête, humoristique et fantaisiste, prenez-le !

L’idée de base du roman est intrigante. Mortimer est issu d’une lignée où les hommes meurt à 36 ans le jour de leur anniversaire à 11h. L’intrigue débute le matin de ce sinistre jour, mais rien de sinistre dans l’écriture, bien au contraire, un ton décalé, avec lequel on est obligé de sourire.

J’ai bien aimé la façon dont elle a construit son récit. Il y a des va et vient avec le passé, qui nous permette de mieux connaitre Mortimer, de s’attacher à cette homme qui sait depuis son plus jeune âge quand sa vie prendra fin, mais pas seulement. En effet, il faut compter sur Paquita et Nassardine, un couple haut en couleur et très touchant. Finalement, le récit se concentre plus sur le présent et le passé, que sur le futur inattendue qui s’offre à Mortimer, et tant mieux, sinon j’aurais craint qu’on s’enlise dans une histoire trop facile et niaise.

Avec ce roman, on va de rebondissements en révélations en passant par des interrogations, des doutes, pour une lecture savoureuse et drôle, qui délivre de même une petite leçon de vie. Il faut dire que le sujet s’y prête et permet d’interroger Mortimer sur ce qu’il a fait de sa vie, sur le poids de l’hérédité notamment.

 

Publicités

2 réflexions au sujet de « « Trente-six chandelles », de Marie-Sabine Roger »

  1. j’ai beaucoup aimé ce livre, il m’a fait passé un très bon moment et il est bien construit. j’avais déjà beaucoup apprécié « La tête en friche » de l’auteur…
    je suis en train de lire « un monde flamboyant » dans le cadre du match de la rentrée littéraire et j’avoue due j’ai beaucoup de mal…

    1. Je n’ai jamais lu avant, et je ne passerais pas mon chemin lorsque je croiserai un de ses livres à l’avenir. Sinon c’est marrant, j’ai aussi « Un monde flamboyant » chez moi mais c’est hors match priceminister, comment le trouves-tu jusque-là ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s