Death Note, t.1, de Tsugumi Obha etTakeshi Obata

DSC04162Résumé

Light Yagami ramasse un étrange carnet oublié dans la cour de son lycée. Selon les instructions du carnet, la personne dont le nom est écrit dans les pages du Death Note mourra dans les 40 secondes!! Quelques jours plus tard, Light fait la connaissance de l’ancien propriétaire du carnet: Ryûk, un dieu de la mort! Poussé par l’ennui, il a fait entrer le carnet sur terre. Ryûk découvre alors que Light a déjà commencé à remplir son carnet…

Notation sur 5

Intrigue 4 scarabees

Personnages4 scarabees

Avis de lecture

Je n’ai pas lu de nombreux manga, j’ai essayé avec la série Jésus et Bouddha, mais au bout du troisième tome, j’ai moins aimé. Puis, j’ai aimé le concept de Thermae romae (un architecte romain spécialisé dans les thermes se retrouvent à faire des va-et-vient entre son époque et le Japon d’aujourd’hui, l’occasion de mettre en parallèle la place des thermes dans ces deux civilisations). Dans Thermae romae, une série en 6 volumes, l’auteure s’est un peu égarée (à mon sens) après 3 tomes et j’ai été déçue sur la fin.

Là, je m’attaque à une série qui me fais de l’œil depuis un certains temps. Les couvertures ont d’abord  attiré mon attention, puis le sujet de la série. Donc je me suis lancée et je ne le regrette pas. Ce manga m’a plu pour plusieurs raisons : un soupçon de fantastique, avec un dieu de la mort, qui part ennui, laisse son death note sur Terre. Ce dieu Ryûk est un personnage intéressant, qui va suivre Light, le détenteur de son livre, un observateur amusé de tout ce qui se passe, pour résumer grossièrement. Ensuite, Light, le lycéen qui trouve le death note est un étudiant très intelligent, qui se fixe désormais un but que je vous laisse découvrir, mais qui va l’amener dans un bras de fer avec les polices du monde et notamment un certain L. Là ça devient tendu, mais notre jeune héros a de la ressource.

Ce tome annonce une suite qui promet d’être passionnante. J’attends de voir où va mener ce duel entre L. et Light, j’attends de voir également jusqu’où ce dernier va aller dans l’utilisation du death note.

 

Publicités

2 réflexions au sujet de « Death Note, t.1, de Tsugumi Obha etTakeshi Obata »

  1. je ne connais pas mais pourquoi pas?
    j’aime bien la série « Cesare » de Fuyumi Soryo. j’ai découvert ce manga par hasard en recherchant des livres sur les Borgia dont je suivais la série TV sur C+ . c’était ma première expérience de manga et cela me plaît beaucoup.
    j’en suis au T6

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s