« Opcop 1, Message personnel », de Arne Dahl

op-cop,-tome-1Résumé

Dommage collatéral de la technologie et des nouveaux moyens de communication, le monde globalisé est devenu un immense terrain de jeu pour la criminalité organisée. Dans le plus grand secret, une unité opérationnelle a été créée au sein d’Europol, à La Haye, pour tenter d’y faire face. Au menu : stratégie de l’ombre et collaboration transfrontalière. Son nom : Opcop. L’ambition de ses onze membres : poser les bases d’un FBI européen.
Juste avant de mourir, un homme glisse un message à l’oreille de l’un des représentants suédois du groupe, lors d’un sommet du G20 à Londres. Un message mystérieux proféré dans une langue inconnue. Peu après, le corps d’une jeune femme est retrouvé étrangement mis en scène dans un parc londonien. À l’intérieur du cadavre, on découvre un message cryptique directement adressé à l’unité Opcop. Problème : personne n’est censé connaître son existence… C’est le début d’une enquête déroutante qui jettera les membres du groupe aux quatre coins du monde dans un labyrinthe fatal.
Avec Message personnel, Arne Dahl, qui s’est vu décerner un prix spécial par la Swedish Academy of Crime Writers pour avoir “renouvelé le genre du polar”, déroule le fil d’Ariane d’une série des plus prometteuses.

Notation sur 5

Intrigue 3 scarabeeset demi

Personnages 3 scarabees et demi

Écriture 3 scarabees

Avis de lecture

Il faut le savoir, je ne suis pas vraiment adepte de tout ce qui mêle intrigue politique, économique et policière, ou de ces histoires mettant en scène le FBI que ce soit en roman ou en série télé. Mais là, j’ai eu envie d’essayer et le résultat est assez satisfaisant en fin de compte.

Ce qui est intéressant dans ce premier tome est qu’on assiste aux premiers pas d’une organisation dont les membres jusque-là étaient maintenus dans des bureaux à faire de l’administratif, en attendant de se voir affecter à des enquêtes, pour résumer grossièrement. Les champs d’action n’est pas encore défini, et le sentiment d’inutilité est là, mais cela change, et les agent d’Europol vont passer à l’action pour le meilleur et le pire… Il n’est pas facile de s’y retrouver au début, et même par moment au milieu du livre, pour un ou deux personnages je ne savais plus à quel services ils appartenaient. Sinon, les auteurs en dévoilent un peu sur chacun, mais sans trop approfondir tout de même. Ils en gardent peut-être pour la suite…

Les premières pages sont assez particulières dans le sens et l’auteur part loin, ce qui a pour résultat de me désorienter un peu. Je me suis dit, où il veut en venir ? Ce n’est pas un très bon point pour commencer, mais assez vite il revient à ce qui compte vraiment et amorce ce qui va être une enquête complexe, une toile d’araignée a été tissée je dirais, mais l’auteur utilise plutôt l’image du fil d’Ariane pour s’y retrouver dans ce labyrinthe. L’usage de symbole mythologique, j’aime bien ça, il a marqué un bon point avec ça.

En tout cas, pas de panique, on s’y retrouve dans ce labyrinthe. Une place importante est faite au dialogue, des dialogues au cours desquelles ils développent leur investigations, les avancées, les hypothèses et surtout ils font quelques bilans pour s’y retrouver et tant qu’à faire pour que nous aussi on s’y retrouve. Divisés en plusieurs équipes missionnées dans divers pays, leur(s) enquête(s) les amène(-nt) loin de leur sièges. J’ai trouvé qu’il y avait globalement un bon rythme, et qu’il fallait être attentif aux détails.

Finalement je me suis laissée prendre par cette enquête, mais son dénouement ne m’a pas stupéfait, je n’ai pas ressenti de tension dans les pages qui précédait cet instant. Pour cela, je suis déçue tout de même. Une dernière chose sur la construction des parties que j’ai trouvé pas mal. Le titre annonce que l’action va crescendo en commençant par Chuchotements, Murmure, Parole, jusqu’à Hurlement pour revenir vers un chuchotement à nouveau. La boucle est bouclé finalement.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s