Deuxième repérage pour la rentrée littéraire 2015

macadam

Macadam, de Jean-Paul Didierlaurent, Au Diable Vauvert, sortie le 10 septembre 2015

Un prêtre qui joue à la Game Boy dans son confessionnal pour ne pas mourir d’ennui. Un vieillard qui en attendant de mourir assassine en douceur ses voisins de chambre dans sa maison de retraite. Un moustique écrasé sur une partition qui sabote une corrida. Un fossoyeur qui enterre les aiguilles des deux clochers de son village pour mettre fin à un guerre de religion… Ce recueil de nouvelles de Jean-Paul Didierlaurent dévoile l’univers personnel de cet écrivain populaire, entre humour noir doux- amer, tendresse et poésie.

 

 

 

 

en-toute-franchise-635866-250-400

En toute franchise, de Richard Ford, L’Olivier, sortie le 17 septembre 2015

Nous sommes en 2012. Frank, ancien journaliste sportif et agent immobilier, a désormais 68 ans et coule une retraite paisible dans une ville du New Jersey. Paisible, jusqu’à ce que l’ouragan Sandy vienne frapper la Côte Est des États-Unis. Après la tempête, vient le temps du bilan. On constate l »étendue des dégâts, autour de soi et dans sa vie. On fait le point. Frank rend visite à son ex-femme, laquelle vit désormais dans une résidence médicalisée ; recueille les confessions d?un vieil ami ; et se trouve confronté à ses propres préjugés. En toile de fond de ces sujets intimes mais communs à tous, l »Amérique d »aujourd »hui, avec la féroce bataille présidentielle Obama/Romney et la crise économique.Caustique, bavard, malicieux et politiquement incorrect, Frank a vieilli, mais il demeure incontestablement l?un des personnages les plus attachants de la littérature américaine actuelle.

 

 

 

CVT_Re-vive-lEmpereur-_1584

Re-Vive l’empereur, de Romain Puertolàs, La Dilettante, sortie le

La folle histoire d’une lutte sans mort de Napoléon Bonaparte, revenu aux affaires pour sauver le monde contre les djihadistes : l’imagination au pouvoir. De nos jours, un chalutier norvégien de Findus repêche, dans ses filets, Napoléon Bonaparte et son cheval Le Vizir, maintenus en parfait état de conservation grâce aux eaux glaciales de la mer du Nord. Le retour du premier Empereur de France coïncide avec la vague d’attentats djihadistes qui assaille le pays depuis quelques mois. Promu, par une secrète confrérie corse, à une retraite au soleil, Napoléon, boosté au Coca-Cola Light pour apaiser ses aigreurs d’estomac, et en escale à Paris, ne peut rester indifférent au sort de son peuple. Il décide alors de se lancer dans une guerre contre les fanatiques islamistes. Evincé par le gouvernement de Hollande, il devra se constituer une nouvelle Grande Armée qui s’avèrera être bien loin de celle qu’il imaginait.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s