« Meursault, contre-enquête », de Kamel Daoud

meursault-contre-enquete-tea-9782330035143_0Résumé

Il est le frère de “l’Arabe” tué par un certain Meursault dont le crime est relaté dans un célèbre roman du xxe siècle. Soixante-dix ans après les faits, Haroun, qui depuis l’enfance a vécu dans l’ombre et le souvenir de l’absent, ne se résigne pas à laisser celui-ci dans l’anonymat : il redonne un nom et une histoire à Moussa, mort par hasard sur une plage trop ensoleillée.

Haroun est un vieil homme tourmenté par la frustration. Soir après soir, dans un bar d’Oran, il rumine sa solitude, sa colère contre les hommes qui ont tant besoin d’un dieu, son désarroi face à un pays qui l’a déçu. Étranger parmi les siens, il voudrait mourir enfin…
Hommage en forme de contrepoint rendu à L’Étranger d’Albert Camus, Meursault, contre-enquête joue vertigineusement des doubles et des faux-semblants pour évoquer la question de l’identité. En appliquant cette réflexion à l’Algérie contemporaine, Kamel Daoud, connu pour ses articles polémiques, choisit cette fois la littérature pour traduire la complexité des héritages qui conditionnent le présent.

Notation sur 5

Intrigue 3 scarabeeset demi

Personnages2 scarabeeset demi

Écriture 3 scarabees

Avis de lecture

Dès sa sortie, ce roman m’a interpelé. J’étais prête à attendre pour le lire, mais le hasard a voulu que je le trouve d’occasion. Bref, après m’être replongée dans L’étranger de Camus, j’ai pu me lancer dans la lecture de ce livre, qui m’a plu, et un peu dérouté.

Mon impression au commencement

La 1ere phrase est l’inverse de celle de Camus dans l’étranger. J’aime bien le ton du narrateur, qui est le frère de l’Arabe, sa façon de reprendre des éléments du livre de Camus. Il arrive aussi qu’il nous interpelle tantôt en qualité de lecteur, tantôt comme inspecteur, comme à la page 27. Les références à L’étranger sont nombreuses, je l’ai déjà dit, donc je me réjouis de l’avoir relu. il apparait dès le début que le frère Haroun a un objectif, il souhaite réparer l’oubli de son frère assassiné, rétablir son identité, même s’il l’a peu connu.

Ce que j’ai pensé de la trame

Le narrateur revient sur le meurtre de Meursault, sur l’après, sur les conséquences de la mort de Meursault pour lui, pour sa mère. Cette dernière s’est lancé dans une enquête, qui n’a mené à rien. Souvent, il en appelle aux faits, si bien qu’il a une version des faits, mais on tourne en rond et il ne sait visiblement rien. Son frère a été abattu sur une plage, le corps a disparu, la tombe de son frère est vide, et cela le hante.

Finalement, moi qui pensais lire l’histoire de l’Arabe, avoir l’autre version de l’histoire, je déchante un peu. Pourtant, l’objectif affiché par le narrateur était annoncé, il voulait consacré son récit à « l’Arabe » (à qui il donne une identité : Moussa), mais il s’avère qu’on a plutôt affaire à sa propre histoire. Comment, lui et sa mère, ont vécu la disparition de Moussa, puisqu’il acquiert bien une identité ici ?

Conclusion

Kamel Daoud décortique L’Etranger en remettant en cause des éléments, tels que l’existence de la sœur de l’Arabe par exemple, ainsi il y a un va-et-vient régulier avec l’œuvre de Camus . Ce roman est aussi l’occasion pour l’auteur d’aborder la décolonisation, vécu par les colonisés. La question de l’identité pour Haroun, que ce soit celle de son frère ou bien la sienne, est également importante. Bref, ce roman est intéressant pour plusieurs raisons, mais il a un moment failli me perdre. Les effets d’annonce du narrateur qui tombent à plat me désespérait, mais j’ai poursuivi et le résultat m’a plu dans l’ensemble.

 

 

Publicités

2 réflexions au sujet de « « Meursault, contre-enquête », de Kamel Daoud »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s