« Star wars, la philo contre-attaque », de Gilles Vervisch

star wars vervischRésumé

Aimer Star Wars, est-ce aussi se montrer philosophe ? La saga de George Lucas a tout du mythe contemporain. Les répliques les plus célèbres émaillent le langage courant et les personnages eux-mêmes sont devenus des figures emblématiques sur toute la planète.
Loin de la simple épopée pour adolescents, Star Wars se révèle sans doute plus philosophique qu’on pourrait le croire. La question du bien et du mal, mais aussi celles de la religion, de la politique, de la technique, de l’identité ou de la liberté, y sont abordées.
Animé d’une verve caustique et décalée, et avec le concours des grands philosophes, Gilles Vervisch débusque les thèmes que recèle ce mythe fondateur de la pop culture.

De Dark Vador à Platon, d’Obi-Wan Kenobi à Jocho Yamamoto, de Palpatine à Machiavel, il n’y a qu’un pas, et l’on peut s’initier à la philosophie en regardant Star Wars. C’est ce que démontre avec brio Gilles Vervisch.

Avis de lecture

L’auteur part de Star Wars pour illustrer des thèmes philosophiques, l’idée est intéressante et en plus il se lit très bien, grâce à la plume légère de l’auteur et à un brin d’humour.

Ce qui est génial, c’est qu’il n’est pas nécessaire d’être, d’une part, calé en philo et d’autres part, un fan absolu de la saga de Lucas, de connaitre chaque épisode sur le bout des doigts pour entrer dans ce livre. Et si je n’avais pas déjà décidé de revoir la saga avant d’aller voir l’Episode VII, il m’aurait à coup sûr donné envie de la revoir, car la lecture de ce livre nous amène à porter un autre regard sur l’histoire et les personnages

Le livre se compose de 9 épisodes centrés sur un thème particulier à chaque fois telles que le destin, le bien et le mal, l’identité (le fameux « Je suis ton père »), la guerre, la philosophie orientale, etc. Au fil du livre, il évoque les inspirations de Georges Lucas, abordent différents courants de pensées qui ne sont pas toujours familiers et c’est d’autant plus intéressant. Par exemple, vous saviez que Descartes était un contemporain des grands maîtres du sabre et qu’ils avaient des philosophies radicalement opposée, ou l’origine du mot manichéen ?

Voici un livre qui devrait plaire à ceux qui, comme moi, s’intéresse à la philo, mais ne veulent pas commencer par des livres trop conceptuels.

Publicités

3 réflexions au sujet de « « Star wars, la philo contre-attaque », de Gilles Vervisch »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s