« Le clan suspendu », d’Etienne Guéreau

le_clan_suspenduRésumé

Un clan haut perché dans les bois. Un ennemi étrange. Seule une jeune fille osera désobéir afin d’échapper à son destin.
Ismène vit parmi les siens, dans un village accroché à dix mètres de hauteur. Tous pratiquent des rites immuables et répètent inlassablement Antigone, la tragédie qu’il leur faut connaître sur le bout des doigts.
Descendre leur est interdit, car en bas une créature sanguinaire massacre ceux qui s’aventurent sur son territoire…
Quand le jeune Hémon décide de contester l’ordre établi, tout bascule. Pour fuir cet univers oppressant et comprendre le sens profond de la tradition qui leur a été inculquée, Ismène va devoir percer le secret qui menace son clan.

 

Notation sur 5

Intrigue4 scarabees

Personnages4 scarabees

Écriture4 scarabees

Avis de lecture

Cela fait longtemps que j’ai envie de lire ce roman. J’ai été intriguée par les références à Antigone, par l’idée d’un clan vivant dans les arbres et le monstre sanguinaire qui rôde. Pour moi, ce qu’il ressort de cette lecture c’est la grande imagination, l’inventivité dont l’auteur a fait preuve.

Mon impression au commencement

Il faut trouver ses repères dans les première pages, visualiser cet espace de vie qui se situe dans les arbres. Pour cela l’auteur écrit de manière précise et visuelle, j’apprécie d’emblée son écriture. Ismène, Pauline, Louise, Gaspard, Claude l’ancien, beaucoup de prénoms apparaissent dans les premières pages, avec un vocabulaire spécifique « Le Premier » qui n’aura plus de secret pour nous après quelques pages. Très vite, au prétexte d’une réunion de clan, le lecteur voit comment s’organise le clan, les fonctions de quelques-uns.

Je dois aussi préciser que l’on ne sait ni où, ni quand se déroule le roman avant un certain temps (le dernier tiers), cela confère une aura particulière au clan.

Ce que j’ai pensé de la trame

Le clan évolue confiné dans les arbres, et l’ordre établi est menacé par Hémon, un jeune homme malin et manipulateur qui a soif de pouvoir. Cette menace est perceptible au début du livre, alors que certains membres du clan, Hémon en tête, propage l’idée de l’existence de « dieux », de « prophétie ». Ce que véhicule la pièce Antigone, enseignée dès le plus jeune âge aux enfants du clan, est en train de passer du côté du réel pour certains.  » La frontière entre divinités imaginaires et dangers réels était devenue poreuse  » p52. Le clan qui vit sous la crainte de l’ogresse, va-t-il se retrouver sous le dictat des dieux grecs à cause d’Hémon ? Face à ce qui menace le clan, Ismène est la seule assez courageuse pour défier Hémon et le nouvel ordre qu’il veut instaurer.

Ismène est une jeune fille curieuse et réfléchie. C’est grâce à elle que nous pouvons avoir les réponses à nos diverses questions : pourquoi vivent-ils dans les arbres ? A quelle époque l’action se situe-t-elle ? Que signifie vraiment cette parole de paix Letwyn Tahouer ? Et l’ogresse existe-t-elle vraiment ? Pourquoi ce nom étrange ? Son départ du clan pour fouler la terre ferme l’amène bien au-delà de ce que j’aurais pu imaginer. Il y a un passage où il faut s’accrocher tout de même, mais le but de tout cela est de nous emmener aux origines de tout.  Etienne Guéreau écrit un un roman parfois dur, violent, qui contraste avec l’apparente innocence de son héroïne. J’ai aimé suivre cette histoire et surtout voir s’éclairer le mystère qui entoure le Suspend.

Conclusion

Ce livre est (sur)prenant, j’ai notamment aimé ce que l’auteur fait passer au sujet du pouvoir des mythes ou des histoires sur l’Homme. Pour la comparaison, il m’a fait pensé au film « Le Village ».

Publicités

2 réflexions au sujet de « « Le clan suspendu », d’Etienne Guéreau »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s