« La Cité », de Stella Gemmell

la citéRésumé

Construite sur des milliers d’années, faite d’une multitude de niveaux, la Cité est aussi vaste qu’ancienne et en son cœur réside le sanguinaire Empereur. Une poignée de rebelles espérant mettre fin à ce règne de terreur placent leurs espoirs en un homme, dont le nom sonne comme une légende : Shuskara. Celui qui fut autrefois le général favori de l’Empereur. Un homme respecté, capable de provoquer un soulèvement et d’unir la Cité. Mais aussi un criminel trahi, emprisonné et torturé avant de disparaitre

Notation sur 5

Intrigue4 scarabees

Personnagescinq scarabees

Écriture3 scarabees

Avis de lecture

Stella Gemmell nous livre ici un vaste roman dense et passionnant. Le résumé en 4e de couverture que vous avez lu plus haut fait été d’une partie du roman seulement et ne rend pas hommage à d’autres personnages tout aussi cruciaux et intéressants que Shuskara. Je cite, par exemple, Indaro, une guerrière impitoyable, ou encore Fell, que Shuskara avait pris sous son aile avant d’être accusé de trahison.

La première partie du livre, celle qui est peut-être la moins rythmée du roman, nous présente une partie de la fameuse Cité. Elle se dévoile par ses égouts, ses halls souterrains habités par des pauvres, des fuyards. C’est un lieu obscur, dangereux, dans lequel le mot survivre prend son sens. Cette première partie pose tout de même des questions quand à l’état des fondations de la Cité et leur solidité, cela en parallèle à l’état du pouvoir actuel, c’est-à-dire celui de l’empereur.

Qu’en est-il d’ailleurs de lui et de son autorité ? Il faut savoir que la Cité est en état de guerre permanent contre tout le monde, ce qui est abordé dans la deuxième partie du roman. Les morts sont multiples dans son armée, la population, aussi bien les hommes que les femmes sont mobilisés. L’Empereur semble régner en tout-puissant sur la Cité, mais un grand mystère l’entoure. Nous savons seulement qu’il s’appelle Araeon, le mystère est entretenu autour de son âge, de son visage. On sait que de nombreux sosies le représentent, parce qu’il est la cible de nombreuses tentatives d’assassinats. J’ai adoré ce que Stella Gemmell nous réserve sur l’empereur et certaines personnes de son entourage.

La rébellion est au centre du livre mais après quelques centaines de pages tout de même, le temps que l’auteure en installe les divers protagonistes. La première fois, elle est juste évoquée, la deuxième fois c’est aux environs de la page 410 et les choses semblent sur le point de se concrétiser. Quand au rôle de Shuskara, j’avoue qu’il est moins imposant que je ne l’imaginais.

Dans ce livre, il y a la guerre, la rébellion, mais il y a aussi la force du lien qui unit un frère et une sœur séparés ou encore une fille à son père adoptif. Par exemple, dès les premières pages du livre, le lecteur fait la connaissance d’Elija et de sa sœur Emly. Tous deux vivent dans les bas-fonds de la Cité et se retrouvent séparés suite à de terribles inondations. Elija a survécu et grandi loin de la Cité, sans avoir si sa sœur a survécu. Idem pour Emly, à ceci près qu’elle a grandi sous la protection d’un père adoptif au cœur de la Cité. La force des personnages, les destins que l’on suit, où les passés que l’auteure nous dévoile m’ont beaucoup plu et donnent plus de force encore au roman.

Il faut un peu de temps pour que chaque pièce se mette en place dans ce roman, mais  ne lâchez pas ce livre après 100 ou 200 pages. Ce que l’auteure nous réservent vaut la peine de poursuivre, c’est sûr !

Date : juin 2016

Titre original : The City

Publicités

2 réflexions au sujet de « « La Cité », de Stella Gemmell »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s