« Beaux rivages », de Nina Bouraoui

beaux rivagesRésumé

C’est une histoire simple, universelle. Après huit ans d’amour, Adrian quitte A. pour une autre femme : Beaux rivages est la radiographie de cette séparation.
Quels que soient notre âge, notre sexe, notre origine sociale, nous sommes tous égaux devant un grand chagrin d’amour.
Les larmes rassemblent davantage que les baisers.
J’ai écrit Beaux rivages pour tous les quittés du monde. Pour ceux qui ont perdu la foi en perdant leur bonheur. Pour ceux qui pensent qu’ils ne sauront plus vivre sans l’autre et qu’ils ne sauront plus aimer. Pour comprendre pourquoi une rupture nous laisse si désarmés. Et pour rappeler que l’amour triomphera toujours. En cela, c’est un roman de résistance.

Notation sur 5

Intrigue4 scarabees

Personnages4 scarabees

Écriturecinq scarabees

Avis de lecture

C’est avec Nina Bouraoui que je démarre cette rentrée littéraire. Elle écrit un roman sur la rupture amoureuse, sur l’après-rupture. Ce n’est pas un roman vers lequel je serais aller spontanément, mais voir l’auteure en parler m’en a donné envie.

Adrien rompt avec A. après 8 ans de vie de couple à distance. La rupture est brutale, froide, par SMS. Commence alors « l’autopsie » de cette rupture. A revient sur son histoire avec Adrien, l’analyse, cherche des éléments pour comprendre, trouver des signes qui lui auraient échapper. Elle rumine beaucoup, mais doit tourner la page sur son couple.

Les étapes du deuil amoureux sont là : le déni, la tristesse, la colère, la jalousie. Je reviendrai sur la colère et la jalousie, sentiments nourris par les réseaux sociaux. En effet, A apprend qu’Adrien l’a trompée avant d’avoir rompu. Ultime provocation que lui fait celle qui l’a évincée en publiant des clichés de leur relation. Ceci alimente ainsi son ressentiment, sa jalousie et donne lieu à des passages vraiment intéressants. L’impact des nouveaux canaux de communication sur une relation amoureuse ou sur une rupture sont clairement abordés ici, avec les addictions que cela engendre et les dérives aussi. Enfin, si elle parle de la rupture, la reconstruction compte tout autant. Ce que traverse A sont autant d’étapes qui vont l’y amener.

Tout au long de ce roman, Nina Bouraui nous entraine au plus près des pensées et des sentiments, sans tomber dans le pathos. J’ai été emportée tant par le récit, que par son écriture sensible et rythmée, non dénué d’humour d’ailleurs.

Date : août 2016

Publicités

2 réflexions au sujet de « « Beaux rivages », de Nina Bouraoui »

  1. celui-ci peut-être…
    j’ai lu « Tropique de la violence » grâce à Babelio, je vais tenter « L’insouciance » de Karine Tuil.
    sinon j’ai très envie de lire « Un chanson douce » de L. Slimani ou celui de C. Cusset ou M. Arditi dont j’avais beaucoup aimé « La confrérie des moines volants »
    Une petite envie de « Petit pays » de G. Faye mais violence aussi
    donc, cela fait peu pour cette année encore. je trouve qu’il y a beaucoup de violence dans les textes et il y en a déjà tellement dans la vie…
    bref, ça fait pas beaucoup

    1. Oui, j’ai aussi remarqué plusieurs textes évoquant plus ou moins directement les attentats par exemple. Avec le roman de Guenassia je suis transporté ailleurs, j’aime beaucoup pour le moment. Sinon, on m’a dit beaucoup de bien du roman de Karine Tuil et de L. Slimani.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s