« Babylone », de Yasmina Reza

babyloneRésumé

Tout le monde riait. Les Manoscrivi riaient. C’est l’image d’eux qui est restée. Jean-Lino, en chemise parme, avec ses nouvelles lunettes jaunes semi-rondes, debout derrière le canapé, empourpré par le champagne ou par l’excitation d’être en société, toutes dents exposées. Lydie, assise en dessous, jupe déployée de part et d’autre, visage penché vers la gauche et riant aux éclats. Riant sans doute du dernier rire de sa vie. Un rire que je scrute à l’infini. Un rire sans malice, sans coquetterie, que j’entends encore résonner avec son fond bêta, un rire que rien ne menace, qui ne devine rien, ne sait rien. Nous ne sommes pas prévenus de l’irrémédiable.

Notation sur 5

Intrigue 2 scarabees

Personnages3 scarabees

Écriture3 scarabees

Avis de lecture

Il a fallu que Yasmina Reza reçoive un prix pour que je la lise. Tout commence par une soirée entre amis dans un petit appartement. On rit, on boit, la soirée prend fin et on se sépare. Ce qui a été intéressant est la manière dont l’auteure présente ce qui lie les personnages les uns aux autres. Avec les voisins, Jean-Lino et Lydie, un couple qui suscite la curiosité, un peu fantaisiste, la soirée semble plus animée. A la lire, j’ai trouvé cette soirée tout de même ennuyeuse et s’il n’y avait pas eu de sursaut dans l’intrigue, ce coup de théâtre, je ne sais pas si j’aurais poursuivi ma lecture.

La suite de l’intrigue, et bien je dois me taire, mais elle est constitué de haut et de bas. Il y a du théâtre dans ce roman, dans la manière dont Yasmina Reza articule son intrigue. Il y a un peu de satire sociale et de roman policier dans ce roman. C’est à ce dernier aspect que j’ai cherché à m’accrocher pour poursuivre ma lecture.

Je ressors de cette lecture étonnée, un brin déçue, de ce prix Renaudot. Un sentiment de déjà-vu entre autre. Je m’attendais à quelque chose de moins facile dans le fond. Je peine à trouver un livre qui m’inspire, m’emporte et cela s’en ressent dans cet article, comme dans le précédent. Malheureusement ce n’est pas avec le roman de Liu Cixin que cela va changer…

Publicités

Une réflexion au sujet de « « Babylone », de Yasmina Reza »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s