« Dans une coque de noix », de Ian McEwan

 

« À l’étroit dans le ventre de ma mère, alors qu’il ne reste plus que quelques semaines avant mon entrée dans le monde, je veille. J’entends tout. Un complot se trame contre mon père. Ma mère et son amant veulent se débarrasser de lui. La belle, si belle Trudy préfère à mon père, John, poète talentueux en mal de reconnaissance et qui pourtant l’aime à la folie, cet ignare de Claude. Et voilà que j’apprends que Claude n’est autre que mon oncle : le frère de mon père. Un crime passionnel doublé d’un fratricide qui me fera peut-être voir le jour en prison, orphelin pour toujours ! Je dois les en empêcher. »

Notation sur 5

Intrigue

Personnages

Écriture

Avis de lecture

C’est un fœtus, très éveillé, qui est le narrateur de ce roman aux airs de tragédie. Pour nous immerger à côté de ce protagoniste pour le moins atypique, Ian McEwan utilise un langage adapté aux circonstances.  Et oui, le narrateur, qui n’a ni nom, ni sexe, évolue dans un espace restreint : le ventre de sa mère, par lequel il entend, apprend tout et observe d’une certaine manière son environnement proche. En détaillant les positions du fœtus, son développement, les interactions avec sa mère, on y croit vraiment. Rien de mieux qu’un petit extrait pour vous en rendre compte : « il se passe également quelque chose dans ses entrailles. Ses intestins se relâchent avec un couinement prolongé et, plus haut, quelque part au-dessus de mes pieds, des sucs courent dans les tubes sinueux […] Je colle mon oreille à la paroi. A cause de ce crescendo, il serait facile de rater une information capitale » p.37.

Qu’y a-t-il de si capitale pour notre fœtus à surveiller ce qu’il se passe, ce qu’il se dit ? Aucun mystère à cela. Nous savons d’emblée qu’il « distingue des confidences funestes » (p5), qui le terrifient. Lui, l’innocent, risque de se retrouver malgré lui mêlé à un complot, un meurtre. Et pas n’importe lequel : celui de son père. Il ne peut pas agir, même s’il essaie à plusieurs moments. Il est spectateur et se projette déjà en prison avec sa mère.

Par lui, nous en apprenons plus sur le couple que formait son père et sa mère. Son père, un poète amoureux voulant reprendre sa place auprès d’une femme qui le hait, ne se préoccupe même pas de son enfant à naître. Sa mère, une alcoolique immature, souhaite se débarrasser de son mari, et elle a trouvé un allié en Claude, son beau-frère et amant. Autant vous le dire tout de suite, je n’ai éprouvé aucune sympathie, aucune empathie pour ces trois-là. Leur personnalité est bien élaboré, mais ils ne sont pas façonnés pour cela.

Il y a autre chose que  je retiens de ce roman, c’est la perception de notre monde qu’a le fœtus. Sa mère écoute de nombreuses émissions qu’il écoute attentivement. Ainsi de nombreux sujets sont abordés : la Russie et l’Ukraine, la crise de l’Europe, les inégalités , le changement climatique, etc. En 3 pages, il dresse un sombre portrait de notre monde. Le monde dans lequel il va naître n’est pas en paix, mais comme il le dit « il sait qu’il aurait pu tomber plus mal ». Tout au long du roman, il s’interroge sur sa place et son sort lorsqu’il va naître. Arrivera-t-il à influencer quelque chose de là où il est ?

Le roman de Ian McEwan est sombre, teinté d’un humour noir. J’ai vraiment apprécié son écriture  minutieuse et l’originalité du point de vue. En bref, un bon moment de lecture, dont il ne faut pas se priver.

Publicités

3 réflexions au sujet de « « Dans une coque de noix », de Ian McEwan »

    1. Ce fut pareil pour moi, c’est de l’entendre ne parler, puis un article élogieux qui a attiré mon attention vers ce livre.
      Cet été j’essaie de m’attaquer aux plus anciens livres de ma PAL. J’ai un roman que j’ai acheté au salon du livre de Paris en 2013… s’il n’y avait que celui-là…

      1. je me suis lancée dans Elena Ferrante : j’avais acheté l’amie prodigieuse et le nouveau nom quand le T2 est sorti en poche… et ‘en ai d’autres encore ….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s